LETTRE OUVERTE DES ASSOCIATIONS DE RIVERAINS AU MAIRE DU VESINET

P1120948

 Le Vésinet, le 6 février 2015

Monsieur Le Maire,

Votre élection en avril 2013 et mars 2014 nous laissait espérer une issue rapide à la situation absurde à laquelle nous sommes confrontés  depuis plus de  cinq ans : le tracé aberrant de la Ligne 19 dans sa traversée du Vésinet avec pour résultat le passage de véhicules hors gabarit dans notre voirie  totalement inadaptée à ce type de véhicules et pour conséquences : problèmes de sécurité accrus, dangerosité de nos voies pour nos enfants, dégradation des chaussées et des trottoirs, rétroviseurs arrachés ou carrosseries endommagées, pollution atmosphérique et sonore à raison de 46 passages journaliers pour la plupart d’entre nous, voire 92 pour certains… Et tout çà pourquoi ?

Un bus qui circule quasiment à vide la plupart du temps à l’exception de deux plages horaires d’une heure trente environ qui correspondent à des déplacements pendulaires liés à des trajets domicile-travail.

Nous nous résignerions peut-être si nos voies étroites  étaient un point de passage incontournable au point que toute ligne de bus ayant pour destination finale la gare du Vésinet-Le Pecq doive nécessairement emprunter nos rues étroites. Mais bien sûr, tel n’est pas le cas, et il est démontré qu’il existe des solutions de détournement faciles à mettre en place sans surcoût pour l’opérateur de la ligne ou ceux qui la financent, ni allongement appréciable du temps de parcours.

Nos nombreux articles ont déjà tout dit sur la légitimité de notre demande de détournement, mais nous  sommes contraints à le redire ici :

  • dieselArgent public gaspillé puisque cette ligne tourne « à vide » pendant la majeure partie de la journée ;
  • Mise en danger des enfants rejoignant, par les voies empruntées par les bus, l’école des Merlettes, le centre aéré, et le stade des Merlettes ou encore l’école maternelle de la Borde ;
  • Nuisances sonores et pollution aux particules diesel ;
  • Passage journalier de bus de 11,48 tonnes à vide et 19 tonnes à plein dans des rues interdites aux plus de 3,5 P1120951tonnes provoquant détérioration des chaussées et des trottoirs ;
  • Tracé contraire à ce que préconise le Plan Local de Déplacement (PLD) de la CABS, puisqu’il y est écrit que les lignes dites « structurantes » comme la Ligne 19, doivent emprunter des voies départementales ;
  • Vitesse de 30 km/heure non respectée par les chauffeurs en dépit des mesures prises par la Ville  pour faire respecter  cette limitation.

Cette dangerosité et ces nuisances ont été reconnues par le Commissaire-enquêteur lors de l’enquête publique ayant précédé l’adoption du PLD. Ses recommandations qu’il qualifiait alors d’urgentes quant à un déroutement de la Ligne 19 n’ont toujours pas été suivies d’effets.

Monsieur le Maire, vous avez choisi depuis votre réélection en avril 2014 de privilégier une solution négociée avec vos partenaires de la CABS. Vous nous expliquez que la plupart de vos collègues des autres villes ont pris conscience de la réalité des problèmes posées par la Ligne 19 dans sa traversée du Vésinet et qu’en particulier le nouveau Président de la CABS, à la différence de son prédécesseur, n’est pas défavorable à une modification du tracé. Un itinéraire de détournement aurait même l’aval du STIF et des communes de Chatou et de Houilles.

Monsieur le Maire, pourquoi ce dossier est-il enlisé ?  Les quelques 400 riverains qui subissent cette situation absurde et dangereuse depuis plus de cinq ans ne s’y résignent pas ! Ils n’accordent aucun crédit aux pseudo-solutions de « petits bus » distillées par le Maire de Montesson depuis des années et qui n’ont d’autre objet que de « noyer le poisson », surtout en ces périodes de restrictions des budgets des collectivités territoriales…. Devons-nous reprendre nos actions pour être entendus ?

Monsieur le Maire, vous nous avez dit être convaincu du bienfondé de notre action et avez promis que vous nous défendriez : tenez vos promesses, faites-vous entendre au sein de la CABS ! Cessons de subir les diktats imposés par le seul maire de Montesson qui refuse de supprimer deux arrêts de bus dont les comptages démontrent qu’ils ne sont que très peu utilisés et que d’autres solutions aussi satisfaisantes pour les quelques usagers concernés peuvent être facilement proposées et adoptées.

Dans l’attente de vos actions rapides et efficaces, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos respectueuses salutations.

Pour l’AEQVP                                                                    Pour SAUVER LE VESINET

 

 

 


3 réflexions sur “LETTRE OUVERTE DES ASSOCIATIONS DE RIVERAINS AU MAIRE DU VESINET

  1. Bien dit, je suis tout à fait en phase avec vos propos qui résument parfaitement l’historique et le côté ubuesque et dangereux de la situation en période de restriction budgétaire.
    « Un habitant de la rue des Merlettes »

  2. Bravo pour cette communication. En accord complet avec vous.
    « Une habitante du carrefour « Rue des Merlettes / Rue Maurice Vannier ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s