CURAGE DES LACS ET RIVIÈRES : MYTHE OU RÉALITÉ ?

©Curage des rivières - SLV

« Les travaux de curage de la totalité de nos rivières débutent. Ils dureront jusqu’en septembre. L’ensemble des lacs et rivières de la Ville bénéficiera de cette opération de nettoyage en profondeur. » peut-on lire sur le site de la ville du Vésinet. La totalité du réseau des rivières représente un linéaire de 4,5 km. Les travaux ont démarré en juin et sont réalisés pour moitié par Suez, délégataire pour l’entretien des lacs et des rivières, et par la Ville via l’embauche temporaire de jeunes. Ce travail très physique ne peut être réalisé que 3h par jour.

Dans quel état sont aujourd’hui nos lacs et rivières ?

Le taux d’envasement augmente chaque année, en conséquence le volume d’eau diminue et s’échauffe plus vite lors des grandes chaleurs provoquant des épisodes de plus en plus fréquents de botulisme. Bien sûr le curage en cours est indispensable, mais hélas pas suffisant et avec des moyens qui semblent dérisoires face à l’ampleur du phénomène : pour la Ville, deux jeunes avec de l’eau à la taille munis d’une fourche pour remplir des poubelles de jardin ! L’inspection visuelle des tronçons curés ne valorise pas le travail réalisé, le niveau de vase semble toujours le même. Rendez-vous en septembre pour constater et valider l’ampleur et l’efficacité de ces travaux !

Est-ce la bonne période pour le faire ?

Curer les rivières en période de reproduction n’est-il pas dommageable pour la santé des canards, cygnes, poissons, … et en été surement générateur d’odeurs nauséabondes pour les riverains. L’automne ou la sortie de l’hiver sont les périodes recommandées pour ces actions.

Que faire pour limiter l’envasement de nos lacs et rivières ?

Enlever les feuilles flottantes avant qu’elles ne décantent et accroissent les volumes de vase, augmenter les débits de circulation d’eau entre les lacs et rivières pour favoriser l’oxygénation de l’eau, mais cela ne fonctionne que si les avaloirs (passages de route entre les rivières) sont nettoyés régulièrement et que les volumes d’eau réinjectés favorisent effectivement la circulation de l’eau et donc son oxygénation. Aujourd’hui presque la moitié de ces quantités sont perdues dans les fuites des ouvrages ! En complément de ces actions et comme cela était fait dans le passé, des mesures régulières de la qualité de l’eau doivent être réalisées pour anticiper tout phénomène de dégradation et des actions engagées pour préserver les équilibres chimiques et biologiques et la vie de notre faune aquatique.

Notre patrimoine mérite mieux que des actions ponctuelles.

Nous attendons de la nouvelle équipe municipale un véritable plan pluriannuel pour l’entretien, la maintenance de ces ouvrages avec des moyens financiers et humains à la hauteur des enjeux que représente la préservation de cet écosystème, élément important du pittoresque de notre Ville-parc.

En vous souhaitant à toutes et tous un bel été avant de nous retrouver lors de la matinée des associations, le samedi 12 septembre matin, place du marché.

Pour SLV


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s