Vivre le confinement au Vésinet

Vivre au Vésinet, c’est bien agréable…

Y vivre le confinement est certainement une des  plus agréables façons  de vivre cette contrainte.

Muni de l’indispensable attestation dérogatoire, il est possible dans le (trop court) rayon d’un kilomètre autour de son domicile d’y faire d’agréables promenades (dans la limite hélas trop brève d’une heure quotidienne) et d’apprécier le charme de nos rues résidentielles, de regarder un certain nombre de maisons, grandes ou petites, de repérer certains détails architecturaux ou décoratifs, et en l’absence trop rare de clôtures occultantes  d’admirer certains jardins, tout en savourant le calme procuré par un trafic automobile réduit.

C’est aussi l’occasion d’admirer les perspectives paysagères de notre Ville-Parc, d’écouter le chant des oiseaux, d’admirer un vol d’oie, toutes choses que peu de gens croisés lors de ces promenades ne font, penchés sur leur portables ou des écouteurs sur les oreilles. Et il faut déplorer que beaucoup se promènent sans masque ou le masque sous le nez même dans les endroits où la prudence le recommanderait eu égard à la fréquentation.

… Mais c’est aussi l’occasion de constater certains défauts d’entretien

tels les trous dans les pelouses où l’on peut se tordre les pieds, ou tels les tags non effacés sur le mobilier urbain, de déplorer l’incivilité de certains qui abandonnent leurs masques dans les caniveaux (ou accrochés dans les branches), ou laissent sur place les « sacs à crotte » de leurs chiens  ou qui garent leur voiture sur les bordures anglaises.

Chez soi, que l’on soit ou non en télétravail, le confinement au Vésinet est aussi l’occasion de savourer un calme inaccoutumé…..enfin dans la mesure ou il n’y a pas d’activité de jardinage dans le voisinage, ce qui est rare en cette saison de chute des feuilles.

Et l’on ne peut que regretter que certains ne respectent pas la réglementation municipale sur le bruit* qui limite l’usage d’appareils de jardinage à moteur tels que les souffleuses. de 9 h à 12 h et de 14h30  à 19h30 en semaine, de 9h à 12 h le samedi et de 10 h à 12 h le dimanche.

A cet égard, il faut d’ailleurs déplorer que les entreprises mandatées par la mairie ne respectent pas cette réglementation (cas des camions souffleuses actifs dés 8h du matin). Rappelons que c’est le donneur d’ordre qui est responsable, donc la mairie elle même.

 Notons toutefois que B. Coradetti a récemment fait part de son intention de prendre un arrêté municipal pour interdire, y compris par les services municipaux, l’usage des équipements à moteur thermique.  A suivre donc !

*Cf. Arrêté-bruit 2015/34 (Cf sur le site de la mairie: Vivre au Vésinet, les règles de vie entre nous)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s