PETITE CHRONIQUE N°2 DU PLU ANNONCE

PETITE CHRONIQUE N°2

 DU PLAN LOCAL D’URBANISME ANNONCÉ

 Voisines et voisins, citoyennes et citoyens du Vésinet, vénérables conseillés municipaux, estimables adjoints, très respecté Maire,

Les pressions croissantes, environnementales, foncières, démographiques…, la densification urbaine de la région parisienne, l’absence de synchronisme entre les différentes études et documents émanant de multiples centres de décisions, l’instabilité dans laquelle notre système juridique de l’urbanisme semble être entré, soumettent les habitants ainsi que leur cadre de vie à des tensions grandissantes, ont déjà et vont avoir des répercussions majeures sur l’ensemble des communes de la Boucle de la Seine.

C’est dans ce contexte que les études du Plan Local d’Urbanisme du Vésinet (PLU) – qui doit remplacer son actuel Plan d’Occupation des Sols (POS) – entrent dans leurs phases décisives. Ces documents qui vont engager notre ville pour les 25 ans à venir sont d’une importance capitale.

A la veille de choix cruciaux, la présente chronique se propose d’éclairer quelques un de leurs aspects les plus inquiétants.

Des objectifs flous…et une absence de projet clairement exprimé par la Municipalité du Vésinet

 Des objectifs flous ! En effet, sur quelles données et – plus encore – sur quel projet pour notre Commune, le PLU qui nous est présenté est-il fondé ?

Pour commencer : dans le PLU, quels sont les objectifs quantitatifs en terme de développement de la population et de logements à l’horizon 2030 ?

  • Un document provisoire d’analyse en date du 14 Janvier 2011 fait mention d’un objectif de progression de la population de 10 à 15 % par rapport à 2009, qui pourrait atteindre 18.500 habitants à l’horizon 2030 ;
  • Dans un document préparatoire au PLU – intitulé « Vers le Projet d’Aménagement et de Développement Durable » (PADD) présenté le 10 mars 2011, ces objectifs ne sont pas repris…
  • Et finalement … le document de présentation du PLU en date du 13 septembre 2012 n’en parle pas non plus (seules sont mentionnées des données purement arithmétiques issues du très technocratique « Programme Local de l’Habitat Intercommunal » (PLHI) approuvé le 22 septembre 2010, dont le principal objectif a été de satisfaire, dans la précipitation, la demande des autorités gouvernementales … (et dont nous parlerons dans une chronique ultérieure)
  • Certains responsables communaux auraient par ailleurs argué que l’actuel POS étant déjà laconique en la matière, des objectifs chiffrés en matière de développement de la population et de construction de logement seraient sans utilité ….

Tout ceci nous amène à la question la plus grave et la plus préoccupante : quel est le projet de l’actuelle Municipalité pour notre commune ? 

 Il semble en effet que, tant sur les données quantitatives que sur l’ensemble du dossier du PLU, les directives données au bureau d’étude en charge du dossier, aient été on ne peut plus vagues et qu’on doive constater, de la part de nos actuels élus et tout particulièrement de la part de notre Maire, un cruel et très préoccupant déficit de management.

 En effet,

  • répondre aux seules pressions et directives de l’Etat, aussi légitime soient-elles, et abdiquer par avance toute vision municipale,
  • ignorer de façon dédaigneuse l’avis des habitants (« ils n’y comprennent rien, tout ce qui circule n’est que désinformation », etc.…),
  • organiser des semblants de consultations,
  • être fréquemment absents ou inaudibles dans les multiples commissions régionales, départementales, intercommunales, où se joue notre avenir, 
  • et ….refuser l’apport de nombre de Vésigondins, compétents en matière d’urbanisme et fins connaisseurs de leur ville et de son histoire,

tout ceci constitue  le plus sur moyen d’abdiquer toute ambition pour notre ville …

Est-il besoin de rappeler que si la commune du Vésinet est largement reconnue comme « Ville-Parc exemplaire » et si elle l’est restée jusqu’à présent, elle le doit depuis son origine, aux multiples combats qu’elle a su mener pour, à la fois faire évoluer la Ville et répondre aux besoins de ses habitants, tout en préservant un cadre de vie dont sommes nombreux à profiter.

En effet,  pelouses, rivières, arbres etc., loin d’être à l’usage exclusif des Vésigondins, profitent à tous les habitants des environs et devraient donc être reconnus et préservés comme des atouts majeurs pour la Communauté de Communes de la Boucle de la Seine et pour notre région ?

Conclusion : Face à ces constats, que tous les habitants du Vésinet, – ceux installés de longue date, mais aussi tous ceux qui ont choisi notre commune pour eux et pour leur famille pour la qualité de son cadre de vie – ne s’y trompent pas : un nouveau combat s’engage !

 Pour le gagner, il faut une vision claire, un cap défini avec précision et …un maire et une équipe municipale résolus à défendre avec vigueur le maintien et l’évolution intelligente et raisonnée de notre Ville-Parc ! Est-ce le cas ?  

 La question inquiétante que nous nous posons donc aujourd’hui est la suivante : y a-t-il réellement un pilote dans l’avion ? Quelle est la volonté de l’actuelle municipalité ?

 

Une absence de choix ou des options (déjà) prises à l’insu des habitants ?

Toute étude d’urbanisme engageant l’avenir d’un territoire (parfois de manière irréversible) comporte un certain nombre d’étapes : état des lieux, diagnostic, objectifs poursuivis, enfin hypothèses de développement destinées à éclairer des choix possibles sur lesquels il appartient à la population, et aux élus qui la représentent, de se prononcer.

Or, lors des deux réunions avec le groupe de travail en charge du PADD et des huit séances de travail entre les élus sur les orientations du PADD, des hypothèses et des alternatives crédibles ont-elles été présentées ? Il est permis d’en douter, compte tenu de l’absence d’objectifs clairement exprimés.

En effet, au-delà des seuls objectifs à court terme élaborés au moment du PLHI, quelles ont été les différentes hypothèses prises en compte concernant :

  • la densité et les types des logements possibles et compatibles avec la spécificité des différentes zones du Vésinet,
  • la potentialité d’évolution des logements dans chacune des zones (notamment dans les « espaces de centralités ») à moyen et long terme,
  • la localisation et le pourcentage de logements aidés possibles et souhaitables dans chacune des zones ?

De deux choses l’une :

  • ou bien ces hypothèses ont été débattues et le scénario qui sous tend l’actuel projet de PLU a déjà été « entériné » par la commission d’urbanisme de la commune … sans consultation des associations, voire contre leur avis ;
  • ou bien aucune alternative crédible n’a jamais été étudiée.

 …Dans le premier cas, nous sommes en face, en dépit de l’affirmation maintes fois répétée de concertation, d’un déficit démocratique caractérisé.

…et dans le second, il s’agit d’un déficit sérieux dans la conduite des études, aggravé par une absence d’objectifs et de volonté clairement exprimés par la municipalité

La recette du « crabe cuisson douce »

Pour conclure sur une note humoristique, connaissez-vous la recette du « Crabe cuisson douce » ?

Lorsque, pour le cuire, on plonge brutalement un crabe dans l’eau bouillante, forcément, il crie. Pour éviter ce désagrément, la recette du « crabe cuisson douce » consiste à déposer celui-ci délicatement dans une casserole remplie d’eau froide légèrement salée (on peut y ajouter, au choix, un brin de thym et quelques feuilles de laurier…). Le crabe soupire d’aise.

Faites monter l’eau doucement en température…jusqu’à ébullition.

Le crabe cuit, …et meurt sans s’en apercevoir…que dis-je : heureux ! Enfin c’est ce qui est communément admis. On n’a jamais vérifié…

Toute analogie avec l’évolution annoncée de notre commune ne saurait, évidemment, venir que d’un esprit malveillant.

 

NOS RECOMMANDATIONS :

INFORMEZ-vous, INFORMEZ vos voisins, PARTICIPEZ aux conseils municipaux en particulier à celui du Jeudi 20 DécembreADHÉREZ à « Sauver le Vésinet » ou à l’association qui a votre préférence parmi les associations de défense du Vésinet (pour la nôtre, nous écrire via l’onglet « Contact »). Partagez cet article, faites le suivre par mail à vos connaissances, DISCUTEZ-en chez les commerçant, sur le marché, distribuez des tracts, donnez l’adresse du blog ou des sites de défense du Vésinet…..

Citoyennes, citoyens, réveillons-nous ! D’autres solutions sont possibles ! exigeons :

  • l’abandon de ce scenario catastrophe,
  • la reprise des études et un véritable management communal,
  • une véritable consultation des Vésigondins sur des objectifs clairs, des hypothèses crédibles,
  • la modification du PLU et, notamment, l’abandon de la zone UE et le maintien des surfaces minimales de terrain.

 A venir : notre prochaine très prochainement chronique sur la Zone UE …….

ERGIBEL – Architecte – Urbaniste


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s