« UNE MAISON BANALE »

Dubois

Madame Dubois, Vésigondine de toujours, qui habite ce quartier situé à l’est de la route de Sartrouville victime d’une extension de la zone de centralité du Rond-Point de la République dans le nouveau projet de PLU, émue à juste titre de la perspective d’être cernée par des immeubles s’il n’était pas modifié, se voit convoquée par Monsieur notre Maire et s’entend dire durant l’entretien par l’un de ses interlocuteurs en réponse à ses protestations que :

«Mais, Madame, votre maison est banale » !

Outre le caractère particulièrement indélicat de ces propos, il nous faut porter à la connaissance de tous que la « maison banale » en question est l’une des toutes premières du Vésinet, a été érigée en 1859 et est toujours restée dans la même famille depuis sept générations.  Certains des voisins de Madame Dubois sont déjà l’objet de sollicitations des promoteurs à l’affût…

Ce quartier ne sera pas le seul à être touché par une extension des zones de centralité puisque celui des Charmettes (et plus spécifiquement la rue des Charmes partie sud ), et une partie de l’avenue Galliéni et de la rue du Maréchal Joffre le seront aussi…

Or, on peut lire sur le « Blog Note du Vésinet, le Maire et son équipe »* le passage suivant dans un billet relatif au PLU intitulé « L’unité de la ville-parc est- elle maintenue ? » :  « la situation juridique en tant que site classé (exclusivement les lacs, rivières, coulées vertes) ou inscrit (tout le territoire sauf les centralités) n’est pas remise en cause ».

Ceci est purement et simplement un mensonge !

Le projet de PLU que la municipalité sortante a réussi à faire arrêter le 24 janvier dernier prévoit expressément, sans aucune justification, une extension des zones de centralité dédiées à l’habitat collectif au détriment de quartiers résidentiels qui sont inscrits en tant que tels à l’inventaire des sites. L’unité de la Ville-Parc n’est donc pas préservée et la servitude publique que constitue l’inscription à l’inventaire des sites de tous les quartiers résidentiels de notre commune est bafouée.

Notre association a fait le calcul : le « déclassement » de quartiers protégés en tant que quartiers résidentiels dans la règlementation actuelle concerne un peu plus de 7 hectares du territoire communal !!! Environ 145 parcelles sont concernées.

Pourquoi nier la réalité du PLU et désinformer nos concitoyens ? Pourquoi ne pas leur dire que la plupart des habitants des quartiers affectés s’opposent à ce déclassement et souhaitent préserver leur cadre de vie ?  M. de Chamborant, vous qui avez signé ce billet sur la préservation de l’unité de la ville-parc, pourquoi désinformer nos concitoyens ? Votre PLU en a-t-il tant besoin ?

SAUVER LE VESINET

*site municipal ou site de campagne de la liste sortante ?

Publié dans PLU

5 réflexions sur “« UNE MAISON BANALE »

  1. Que se passe t-il tout soudain après des décennies de calme sur cette commune du Vésinet???
    Des intérêts très importants doivent être en jeu dont et des appels à financement n’ayant rien à voir avec la commune du Vésinet ont du être lancés expressément….

  2. 7 hectares !!! Moi qui croyais que le PLU ne modifiait le Vésinet qu’à la marge. Quelle désinformation de la part de la mairie, qui nous avait promis un maintien de la ville-parc… Je n’en reviens pas. Comment ne pas s’émouvoir de voir notre ville devenir une ville d’agglomération banale et suivre de près le sort de Chatou. Pour quels intérêts ? Ambition personnelle, argent, pouvoir ?…

  3. Je viens de trouver sur le site de Mr de Chamborant un argument en faveur du PLU qui ne manque pas de toupet: « des zonages plus précis ont été prévus ». Il aurait été plus juste d’écrire que ne nombreuses zones du Vésinet ont été déclassées et promises aux promoteurs.

  4. maison banale? et même si elle l’était? Ce qui compte au Vésinet, ce n’est pas l’architecture mais le cadre de verdure : il faut que les jardins restent de grande taille pour environner les maisons de verdure et se joindre aux coulées de verdure. Il faut préserver les ARBRES et ce ne sera pas le cas si la taille des jardins diminue. Si l’on veut préserver le Vesinet il faut garder le plus possible le règlement de Pallu .

  5. je serai curieux de savoir lequel des interlocuteurs a eu cette piteuse et triste reponse.

    Il est vrai que lorsque l’on entend nos HELAS gens du conseil municipal, et bien parfois cela ne vol pas très haut, comme on dit!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s