La défense du Fort Carnot ou les « dernières cartouches »

photo 1 du 15  2

Il faut tout d’abord rappeler l’état des rues du Vésinet à la mi- février 2013 avec leurs multitudes de « nids de poule » : un défaut d’entretien chronique en était la cause principale, l’hiver ayant apporté sa touche supplémentaire.

Là-dessus, le 11 février, onze conseillers municipaux démissionnent et de nouvelles élections municipales se profilent à l’horizon.  Et là,  surprise! Dès le 21 février une série d’arrêtés municipaux signés de Bernard Conte, Maire adjoint en charge de l’équipement, ordonnent des «travaux de réfection ponctuelle de revêtement de chaussée ». Malgré le froid, ces travaux sont effectués fin février (voir notre article « Travaux dans la rue, élections en vue »).

Mais dans certaines rues où passent les gros bus, le mal était considérable.  Prenez le cas de l’allée de la Meute par exemple, subissant depuis le 1er octobre le passage répété du bus 19, et où le caniveau était creusé de profonds nids de poule (voir photo ci-dessus) :

  • le 28 février des travaux sont effectués dans cette portion de l’allée de la Meute et, de visu, la réfection parait correctement effectuée;

photo 2 du 28 2

photo 3 du 5 03

  • Cependant, les rustines ne devaient pas être de bonne qualité, puisque dès le 13 mars un nouvel arrêté est pris pour de nouveaux travaux de réfection du revêtement.  Et donc… le 27 mars l’on défit ce qui avait été fait le 28 février,  puis l’on refit à nouveau la chaussée pour obtenir un résultat plus acceptable;  pas moins de 11 rustines de tailles variables !

photo4 du 27 03

Alors maintenant si l’on vous dit que les gros bus de plus de 11 tonnes peuvent circuler impunément sur des voies antérieurement interdites aux plus de 3,5 tonnes, ne le croyez pas !

M. Bel avait vraiment raison de traiter la campagne électorale du Vésinet de campagne de caniveau…  Mais actuellement, c’est réparé !

Il semblerait que d’autres mesures aient été prises en urgence à l’approche des élections, certaines visibles, d’autres moins :

  • Bien visible, le chantier d’embellissement du Rond Point du Cerf.  Il faut néanmoins espérer que les hydrangeas et hortensias plantés dans l’urgence n’auront pas trop souffert des rigueurs du mois de mars…

photo 6 du 4 04 photo 5 du 2 03

  • Moins visibles (comme pour les icebergs, ce qui est invisible n’en est pas moins important …), des mesures de dernière minute auraient été prises en faveur du personnel municipal… tant mieux pour eux…

Quoiqu’il arrive, les Vésigondins – qui doivent voter – sont aussi ceux qui paieront ces dernières cartouches!

SAUVER LE VESINET


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s