LIGNE 19: APPEL A TEMOIGNAGES

WP_20130613_008

Une de nos lectrices vient de nous faire parvenir le récit suivant, tout à fait instructif et édifiant, d’un incident survenu avec un chauffeur de bus de la Ligne 19, alors qu »elle circulait à bicyclette dans nos rues.  Cet incident ne fait que confirmer nos dires quant à la dangerosité que représente la circulation de ces bus hors gabarit dans nos ruelles.  Bonne lecture!

Merci à ceux qui auraient des témoignages similaires à nous faire parvenir de les poster en commentaire sur notre site ou bien de nous les envoyer par mail pour publication.

SAUVER LE VESINET

Copie du courrier déposé le 4/11/13, jour de l’incident, sur le site de Transdev dans la rubrique « réclamations » :

Madame, Monsieur,

Je souhaite vous faire part d’un comportement dangereux, irresponsable et inacceptable de la part d’un chauffeur de la ligne 19. Plusieurs témoins dans la rue m’ont dit avoir eu peur pour moi. Un témoin qui se trouvait dans ce même bus m’a proposé spontanément, lorsqu’il est descendu à l’arrêt suivant, de témoigner le cas échéant pour appuyer mon récit (ses coordonnées disponibles sur demande).

L’incident a eu lieu au Vésinet, rue de la Meute. Cette rue est étroite et j’y circulais à vélo. Derrière moi, le bus no 19, ne pouvant me doubler, me suivait de très près, trop près, marquant une pression qui me mettait mal à l’aise (ceci a été confirmé par le témoin susmentionné). Si j’avais dû freiner à ce moment, il n’aurait sans doute pas pu éviter de me rouler dessus. D’un seul coup, il a tenté le dépassement, me frôlant à quelques millimètres, si bien que j’ai dû emprunter le caniveau, effectuer un arrêt d’urgence, évitant la chute de justesse, sans quoi il y aurait eu contact entre le côté du bus et moi.

J’ai pu rattraper le bus au feu suivant et, m’arrêtant à sa hauteur, lui ai fait un signe lui indiquant qu’il avait fait une manœuvre dangereuse. En guise de réponse, il a éclaté de rire.

Le bus a ensuite rejoint la gare du Vésinet Le Pecq, où je suis venue noter son numéro (A191). C’est à ce moment qu’une personne voyageant dans le bus m’a proposé d’appuyer mon témoignage parce qu’à la place qu’il occupait dans le bus, il avait vu le comportement dangereux du chauffeur et les quelques millimètres qui séparaient le bus de mon vélo. J’ai pris les coordonnées de cette personne puis me suis adressée au chauffeur en m’étonnant que le fait d’avoir failli provoquer un accident le fasse éclater de rire. Il m’a répondu de manière extrêmement désinvolte, n’a pas reconnu avoir effectué quoique ce soit de dangereux, se moquant de mon émoi et n’a présenté aucune excuse.

C’est la peur qui me conduit à vous écrire, la peur que j’ai eue ce matin, et également la peur pour mes enfants qui circulent également quotidiennement à vélo au Vésinet. Un chauffeur de bus qui ne respecte pas les distances de sécurité de rigueur (et c’est peu de le dire…) et qui a ce type de comportement n’est pas digne de transporter des personnes qui mettent leur sécurité entre ses mains et représente un danger pour les personnes qu’il transporte aussi bien que pour celles dans la rue.

Par avance, je vous remercie de bien vouloir prendre acte de cet incident, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que ce chauffeur prenne conscience de l’irresponsabilité de son comportement et que ce type d’incident ne se reproduise pas, et de me tenir informée des suites données à cet incident. J’ignore s’il faut déposer une main courante au commissariat mais je vais me renseigner de l’utilité de cette démarche.


10 réflexions sur “LIGNE 19: APPEL A TEMOIGNAGES

  1. Bonsoir
    Le même jour en sens inverse, peut être le même chauffeur, un autre incident est survenu avec une cycliste qui a du sauter de son vélo pour se réfugier sur le trottoir, j’essaye d’obtenir le témoignage (la victime a cherché la rubrique réclamation sur le site Transdev mais sans succès !)
    cordialement

    1. Bonjour,
      Merci pour votre témoignage qui corrobore le mien (détaillé en en-tête de cette page). J’ai déposé la réclamation à l’adresse suivante:
      http://www.transdev-idf.com/service-client, rubrique réclamations.
      En revanche, j’ai reçu un accusé de réception automatique le jour même m’assurant que j’obtiendrais une réponse rapidement mais toujours rien. Je les ai relancés cette semaine. A suivre…

  2. Bonjour! C’est juste pour faire un p’tit commentaire sur ce qui se passe en ce moment ! Je suis collégienne au Cèdre et je vais tous les matins et tous les soirs en vélo avec une amie au collège. Je croise souvent le bus en rentrant.La plupart du temps ya à peine 2 personnes dedans mais bon… Quand je suis dans la rue avec mon amie on pédale, il arrive tout près derrière nous, il accélère pour mettre la pression, il klaxonne jusqu’à que l’on monte sur le trottoir en vélo pour le laisser passer. Le chauffeur nous jette un regard noir puis il accélère.
    C’était plus facile avant! Sans les bus!!

    Clara et Alice, 13 ans 🙂

  3. Chauffeur-chauffard de la ligne 19 : lundi 18 novembre 11h40

    J’ai dû mal à comprendre ce qui motive un chauffeur de la ligne 19 à rouler comme un chauffard au mépris de toute sécurité élémentaire lundi dernier en heure creuse avec un bus vide ou quasiment.

    Mais venons en aux faits. Lundi dernier, je venais de garer ma voiture allée du lévrier, une rue assez étroite et commençais à extraire mon bébé de son siège auto. Ceci nécessitait d’ouvrir la portière arrière côté circulation, ou plutôt côté danger ! Le chauffeur-chauffard qui m’avait ostensiblement vue commencer l’opération est passé franco, alors même que la portière était ouverte et que je sortais le bébé. Il m’a frôlé et j’ai eu extrêmement peur pour moi et pour le bébé que je prenais dans les bras.

    Que d’incivilités pour gagner quelques secondes! Mais à quoi jouait-il sans personne à acheminer (ou quasiment) à une heure creuse où les contraintes de trafic sont faibles. Certes c’est du service public irréprochable me direz-vous !
    Je n’ose imaginer le scénario où en soulevant le bébé, j’aurais basculé de 10 cm en arrière. J’en ai encore des frissons dans le dos. Je pense que c’est la marge de manœuvre dont le chauffeur-chauffard bénéficiait réellement compte tenu de l’étroitesse de la rue.

    Préservons la sécurité de nos rues à tout prix!

    1. Repasser votre code de la route : la priorité n’est pas à la personne qui ouvre sa portière du côté de la route. Vous deviez laisser passer le bus et n’ouvrir la portière qu’après son passage. Nemo turpitudinem auditur. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.
      C’est vous qui avez pris un risque pour gagner quelques minutes en voulant imposer au bus de s’arrêter pour vous attendre.
      Si vous aviez été à la place du bus dans votre voiture, vous seriez-vous arrêtée ?
      Le problème aurait été le même avec un gros 4×4 ou une grosse berline ou encore avec une camionette.

      1. Que dit le code de la route si la personne a ouvert sa portière avant que le véhicule ne s’engage dans la rue et est en train de détacher son enfant et de l’extraire de la voiture (vous ne devez jamais l’avoir fait pour ne pas savoir que cela prend quelques minutes…), elle le rejette précipitamment à l’intérieur parce qu’un véhicule s’est présenté entre temps dans la rue et force le passage sans pouvoir attendre quelques minutes? On est dans un pays de sauvages maintenant???

        Une autre mère de famille en colère

  4. Commentaire reçu sur notre site de la part d’une lectrice:

    Je tiens à vous signaler le comportement dangereux de la part d’un chauffeur de bus sur la ligne 19.

    Lundi 4 novembre à 18h15, je circulais en vélo avenue Kléber, vers l’intersection avec la rue des Merlettes. Le stationnement est alterné dans cette rue, côté impair la 1ere quinzaine du mois, je circulais donc à env. 1 mètre du trottoir. La rue est étroite, j’aurais pu croiser une voiture mais pas un bus. En arrivant à proximité du carrefour, j’ai vu un bus qui commençait sa manœuvre pour tourner à angle droit de la rue des Merlettes vers l’avenue Kléber (vers la gare de RER Vésinet Le Pecq). Voyant un cycliste en sens inverse, signalé par des lampes LED à éclats, il a ralenti mais a continué sa manœuvre jusqu’à ce que je sois obligée de m’arrêter dans le caniveau et de monter sur le trottoir. J’ai vu le bus de très près, j’ai même vu le chauffeur et ce fût réciproque puisqu’il m’a fait des signes du revers de la main pour me pousser : quelle attitude méprisante !! Il m’a semblé que le bus était vide mais je n’en suis pas sure.

    Il y avait des voitures stationnées jusqu’au début de l’avenue Kléber, le chauffeur n’aurait pas pu se ranger en attendant que je passe mais il aurait pu, et il aurait dû, stopper sa manœuvre pour me laisser passer. J’ai choisi de monter sur le trottoir parce que j’ai eu peur : voyant le côté du bus s’approcher de moi, il ne se serait pas arrêté.

    Je suis cycliste entre mon domicile et la gare de RER mais je suis aussi automobiliste, je respecte le code de la route et la vie d’autrui, comme tout à chacun sur la chaussée. Ce n’est pas la loi du plus fort, en l’occurrence du plus imposant !!

    Christelle

  5. Mais que fait la police !!! Ce matin vers 11h45, je revenais de Montesson par la rue Darcis (CHATOU) et j’ai croisé (avec un peu de mal) un bus VIDE de la ligne 19 qui se dirigeait vers Montesson centre. Le chauffeur conduisait une main sur le volant et tenait son téléphone de l’autre main. Visiblement cela ne le dérange pas de mettre les voitures sur les trottoirs (je pense qu’il ne m’a même pas aperçu tellement il semblait concentré sur la conversation téléphonique. Service public Oui, mais pas à n’importe quel prix. Les témoignages des riverains font froid dans le dos. Il faut réagir et faire pression sur la mairie et surtout sur ceux qui suspendent les arrêtés du maire limitant la circulation. Merci de na pas baisser les bras.

  6. Les éboueurs d’Urbacer qui travaillent sur le secteur Vésinet Nord nous ont fait part des nombreuses incivilités dont ils étaient victimes de la part des chauffeurs de la ligne 19.
    Ils ont aussi signalé cet état de fait à la CCBS (aux proches de Mr Murez) car ces comportements inacceptables rendent leurs conditions de travail très difficiles.

    Témoignage recueilli il y a 2 jours au moment du passage des éboueurs pour leurs étrennes.

  7. Commentaire reçu ce jour d’une de nos lectrices:

    Je vous signale pour ma part un autre comportement inadmissible d’un conducteur de bus de la ligne 19. Je circulai un matin à vélo rue du Lévrier. J’étais du côté opposé aux voitures, donc du côté prioritaire par rapport aux véhicules circulant en sens opposé. J’ai vu arriver un bus de la ligne 19 face à moi. J’ai jugé que le bus avait la place de se décaler légèrement sur sa droite pour que je puisse passer et continuer à rouler. Or le conducteur ne l’a pas fait, et était même totalement collé au bord gauche de la chaussée, tout en continuant à avancer. J’ai vraiment eu le sentiment qu’il faisait exprès de m’empêcher de passer. J’ai pu finalement passer rapidement sur le trottoir de droite grâce à un « bateau », sans celui-ci je risquais la chute ou la collision avec le bus. Un tel comportement est grave, le conducteur n’a pas respecté le code de la route et a pris le risque d’écraser une personne, sans doute avec le sentiment du « plus gros plus fort ». Il se trouve que le lendemain, je me suis trouvée exactement dans la même situation, au même endroit, face à un bus, et j’ai eu peur. Or là, j’ai vus que le bus me laissait la place sur sa gauche, et j’ai pu circuler normalement. Comme quoi c’est possible et tous les conducteurs ne sont pas irresponsables. Je tiens à éviter la généralisation.
    J’ai transmis cette réclamation sur le site TRANSDEV. Je vous laisse mettre ce témoignage sur votre site.

    Sandrine, allée de la Meute

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s