RAPPORT DE SLV ADRESSE AU COMMISSAIRE ENQUETEUR

bandeau-PLU-660x320

Contribution à l’enquête publique sur le Plan Local d’Urbanisme du Vésinet

L’Association Sauver Le Vésinet  est une association sans rattachement politique, visant à fédérer les habitants du Vésinet, à donner une information objective, et à protéger le cadre de vie de notre ville.

Rappel du contexte :

Un premier projet de PLU a été arrêté lors du Conseil Municipal du 24 janvier 2013.

Ce projet, conduisant à densifier et à rendre constructibles à des habitations collectives des zones pavillonnaires ( y compris dans des zones inscrites) a suscité une vive opposition et a conduit à une mobilisation sans précédent des Vésigondins. Plus de 1.500 pétitions ont été signées (dont plus de 500 pour la seule Association Sauver Le Vésinet) demandant le retrait du projet.

Ce projet était si peu consensuel, y compris au sein de l’équipe municipale majoritaire, qu’il a conduit à un nombre important de démissions, rendant obligatoire la tenue de nouvelles élections municipales.

A la suite de l’élection municipale du  21 avril 2013, l’enquête publique – ouverte le 13 mai 2013 par la municipalité sortante – a été suspendue le 17 mai 2013.

Cette suspension était à nos yeux la seule voie qui permette, dans un délai extrêmement contraint (fin d’année 2013), d’élaborer et de valider les modifications substantielles indispensables au projet de PLU du Vésinet voté le 24 janvier dernier, afin de tenir compte des nombreuses critiques de la population et des associations, et des observations des différentes « personnalités publiques associées » (Préfet, Architecte des Bâtiments de France, Inspecteur des Sites, etc.).

Ces six mois ont été mis à profit pour refondre en profondeur le projet de PLU, procéder à une série de réunions publiques, prendre en compte un certain nombre d’observations de l’Etat et, enfin, procéder à une deuxième consultation des Personnalités Publiques Associées (la précédente consultation ayant été faite en février et mars sur la base du projet antérieur).

Ce travail considérable a été entrepris par l’actuelle équipe municipale et les fonctionnaires de la mairie, en concertation avec les associations – dont la nôtre, représentée par deux de ses membres – qui ont apporté leurs compétences ainsi que leur connaissance du terrain.

Les principales évolutions intégrées dans le nouveau projet de PLU  sont les suivantes :

– Les obligations dues au respect des zones classées et inscrites à l’inventaire des sites sont réaffirmées. Ce point est fondamental et n’avait pas été clairement établi dans le projet précédent : la zone inscrite  (hors les zones de centralités, la totalité de la zone pavillonnaire est inscrite) ne subit plus les transformations envisagées  dans  le précédant projet. Cela concerne particulièrement :

  • les extensions des zones de logements collectifs précédemment prévues en extension du Rond-Point de la République : Route de Sartrouville et Boulevard Carnot. Ces extensions sont  donc abandonnées ;
  • la zone UE est dorénavant rattachée à la zone UFb, diminuant ainsi le nombre de zones conformément aux observations de l’Etat. Le COS et l’emprise au sol de cette zone reviennent dans des valeurs devant permettre de répondre si nécessaire à des demandes d’extensions bâties ponctuelles, tout en préservant  la couverture arborée existante.

–  Les surfaces minimales de parcelles sont rétablies dans toute la zone résidentielle inscrite. Elles sont légèrement modifiées par rapport à celles du POS actuellement en vigueur pour tenir compte du nouveau découpage de zones.

– Pas d’extension des périmètres des zones de logements collectifs (notamment Rond-Point de la République, quartier des Charmettes, rue du Maréchal Joffre, avenue Gallieni).

– Les logements collectifs sont cantonnés dans les zones de centralité, les surfaces envisagées permettent néanmoins de  répondre aux exigences de l’Etat et à l’objectif d’accroissement de la population (objectif inchangé de 18.500 habitants) .

– Le dispositif concernant le pourcentage de logement social dans toute opération de construction de nouveaux logements est renforcé puisque 30% de Logement Locatifs Social (LLS) sont imposés dès quatre appartements. De plus des emplacements réservés au LLS sont clairement identifiés, ce qui permet de sécuriser l’atteinte des objectifs fixés par les pouvoir publics.

Ces orientations, présentées dans le PLU arrêté en Conseil Municipal le 13 août 2013,  vont toutes dans le sens souhaité par notre association.  Elles préservent le site exceptionnel du Vésinet là où le précédent projet le sacrifiait.

Pistes d’amélioration identifiées :

– La Ville n’est toujours pas dotée d’une AVAP (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine). Ce dernier doit être débuté rapidement afin de procéder à un inventaire exhaustif du patrimoine et de mieux le protéger.

– Stationnements : les zones de centralités et les zones pavillonnaires jouxtant les zones de centralités sont d’ores et déjà  encombrées de véhicules en stationnement. Les règles fixant le nombre de places de parking dans les nouveaux logements conduiront probablement à accroitre ce phénomène, sauf à imposer des règles plus strictes en matière de parking.

Pour SAUVER LE VESINET

11 décembre 2013

Publié dans PLU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s