QUEL AVENIR POUR LE TRANSPORT AU VESINET ?  

seat-349817_1280L’AVNR (Association des habitants du Vésinet Nord) qui organisait samedi dernier 22 novembre une réunion publique dans la salle des conférences de la Mairie avec, entre autres, à l’ordre du jour le sujet de la Ligne 19, se disait convaincue dans ses tracts qu’il nous fallait attendre beaucoup de cette réunion : Monsieur Fond, président de la CCBS, ainsi que les maires de Chatou, Le Vésinet et Montesson étaient annoncés.

Hélas, le jour dit, point de président de la CCBS, et seulement une très brève apparition de l’adjoint au Maire de Chatou. Seuls Bernard Grouchko et Jean-François Bel étaient présents pour traiter de la difficile question des transports dans notre commune et notamment du problème de la ligne 19, toujours non résolu à ce jour. Les discours de chacun, bien nébuleux, n’ont en aucun cas permis de faire avancer le dossier et les riverains présents en ont été pour leurs frais !

Dossier complexe disent certains ? Pourquoi ?

  • Parce que les riverains de la Ligne 19 en ont assez de la pollution des bus qui roulent à vive allure et vides aux heures creuses dans des rues non destinées à les recevoir et très abimées par leurs 94 passages journaliers allers et retours.
  • Parce que les usagers qui souhaitent relier la gare du RER « au plus vite » protègent leurs droits acquis
  • …..et que les intérêts de ces deux groupes divergent.

Le dossier de la ligne 19 a fait l’objet d’intenses négociations entre les acteurs de la Boucle ces derniers mois. La CCBS a pris conscience de l’importance du dossier puisque son Président, Pierre Fond, et les équipes Transport de la CBS s’investissent afin de trouver des solutions viables. Mais en face, Monsieur Bel, maire de Montesson, s’ingénie à souffler le chaud et le froid sur les propositions qui lui sont soumises : un jour c’est oui, l’autre c’est non !

Citons d’abord les aberrations des tracés actuels au nord de la ville :

  • L19 : des bus qui roulent à vides 90% du temps. La dernière étude réalisée par la CCBS en 2014 fait apparaître qu’aucun riverain du quartier des Rabaux à Montesson ne l’utilise… Les maires concernés de la Boucle en ont été informés.
  • L22 : les horaires sont si mal planifiés et si peu fréquents qu’ils ne permettent pas d’assurer un service optimal route de Sartrouville…….. et justifient le passage des bus de la L19 dans nos rues…

Rappelons le besoin de transport au Vésinet dans sa globalité :

  • Au nord du Vésinet, la construction inéluctable des « Terres Blanches 2 » (sauf si les opérations de retardement à cette construction annoncées par le maire de Montesson  la repoussent) va augmenter l’affluence de 2.200 à 2.400 riverains supplémentaires selon Jean-François Bel lui-même, pour lesquels une offre de transport appropriée vers la gare du Vésinet-Le Pecq doit être proposée afin d’éviter l’engorgement de la plaine de Montesson (ne faudrait-il pas aussi songer à ouvrir l’échangeur sur l’A14, ce qui permettrait de désengorger le pont de Chatou, sachant que la Ville de Montesson s’y oppose ?).
  • Au sud du Vésinet, la construction de la ZAC Princesse qui prévoit 400 logements, ainsi que les projets de construction de la ville de Croissy le long du chemin de halage qui prévoit aussi 400 logements supplémentaires, vont augmenter l’affluence de plus de 2.000 riverains pour lesquels une offre de transport devra être proposée.

Rappelons aussi qu’en matière de politique de transport, l’objectif est aujourd’hui :

  • La facilitation et le développement des déplacements pédestres : la SNCF considère par exemple qu’un piéton peut marcher jusqu’à 1,5 km pour rejoindre un pôle gare. Le GART (Groupement des Autorités Responsables de Transport qui rassemble les élus chargés des transports dans 280 collectivités locales)  rappelle dans un rapport officiel article établi avec l’UTP (Syndicat des Transporteurs) que la marche à pied est le nouvel enjeu des Transports Urbains en France (« un déplacement sur deux est inférieur à 1 km et peut donc potentiellement se faire à pied » a déclaré publiquement le président-directeur général de la société de transport Keolis).
  • La mise en œuvre de solutions de circulation douce flexible, intégrant un « service à la demande » opéré par des bus électriques.

Des solutions existent donc et elles sont multiples. En période de crise et de tension budgétaire, il ne s’agit pas comme certains veulent nous le faire croire de remplacer des gros bus diesel par des trains couteux de petits bus diesel tout aussi polluants et trop lourds pour nos rues (solution rejetée par la CCBS, le STIF et Transdev).

Notre association Sauver le Vésinet et  l’AEQVP (Association pour l’Aménagement et l’Environnement du Quartier proche de la gare du Vésinet-Le Pecq) ont travaillé ensemble ces derniers mois et en étroite collaboration avec les élus de la Municipalité sur les solutions possibles :

  • En juin 2014, a été remis à la municipalité du Vésinet un dossier pour une solution pérenne et adaptée sur la L19 répondant non seulement aux problématiques des riverains Vésigondins, mais également des usagers Montessonnais.
  • Conjointement, en octobre et novembre nous avons poursuivi nos efforts d’amélioration de nos propositions.
  • En effet, à l’instar des riverains de la Ligne 19, la grogne monte chez les riverains de la Ligne 6. Plus largement la pollution de l’air provoquée par l’intense trafic de véhicules commence à inquiéter les riverains des grands axes, comme ceux de la route de Montesson par exemple.

Quand nos élus voudront-ils bien : pour l’un faire preuve de fermeté et pour l’autre ne pas faire au Vésinet ce qu’il ne ferait en aucun cas dans sa propre commune ? Quand vont- ils s’asseoir autour d’une table et réfléchir aux solutions qui leur sont proposées pour réguler le transport au Vésinet ?

bike-271422_640En 2015, le contrat entre la CCBS et Transdev va devoir être renégocié. C’est l’occasion pour la CCBS de procéder à une optimisation des tracés des lignes de bus, à un rééquilibrage des charges, à une conversion inéluctable aux bus hybrides et à la mise en place d’une circulation douce (pistes cyclables) entre et à l’intérieur des communes de la CCBS.

Au travail Mesdames et Messieurs les Elus, le temps presse !

SAUVER LE VESINET

26 novembre 2014


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s