POUR DES CIRCULATIONS DOUCES AU VÉSINET

P1160960
Bd des Etats-Unis : où passe le vélo ?

En se promenant le dimanche dans les rues du Vésinet, nous avons tout loisir d’apprécier les beautés de notre ville-parc : maisons remarquables, rues bordées d’arbres magnifiques, pelouses étendues… En semaine, force est de constater que nos rues deviennent la propriété pleine et entière des voitures, camionnettes, camions et autres bus de ville ! Ce que nous respirons alors et ce que nous subissons n’ont plus rien à voir avec nos agréables souvenirs du dimanche… Les rues deviennent dangereuses pour les piétons, cyclistes, rollers, trottinettes.

Pourquoi cette démarche. Et pourtant ! Notre ville-parc a toujours su trouver les ressources pour s’adapter au monde moderne, aux habitudes de ses habitants, aux contraintes extérieures. Comme annoncé lors de notre dernière Assemblée Générale, Sauver le Vésinet souhaite entamer une réflexion autour des circulations douces. Les raisons qui nous poussent à une telle démarche sont multiples :

  • Nous devons, tous à notre niveau, contribuer à préserver les beautés du Vésinet et l’esprit de nos pères-fondateurs.
  • Notre ville doit s’adapter aux tendances, habitudes et réglementations en matière de circulation.
  • Il est possible d’apporter des alternatives aux vésigondins qui le souhaitent dans leur grande majorité.
  • Devant les transformations à venir (croissance du nombre d’habitants…), il est possible et souhaitable d’anticiper ce que sera notre commune demain.
  • Face aux nombreux accidents impliquant des cyclistes, il est de notre devoir de proposer des solutions à la mairie.

Témoignage d’une maman d’élève posté sur notre blog

Mon fils, âgé de 10 ans, est scolarisé au collège du Cèdre. Il s’est fait renverser par une voiture mardi 15 septembre en rentrant des cours. Cela s’est passé au carrefour de l’avenue Jean Mermoz et l’avenue Horace Vernet. Mon fils est habitué à prendre la « piste cyclable » depuis le collège jusqu’au lac des Ibis, comme beaucoup de collégiens. Sauf qu’il n’a pas pu emprunter la piste cyclable avenue Jean Mermoz, car à cet endroit,des voitures sont garées tout le long sur la piste cyclable. Les cyclistes sont obligés d’être au milieu de la rue, voir même sur la voie de gauche. Mon fils a été pris rapidement en charge par les pompiers du Vésinet et amené aux urgences. Il a eu le poignet cassé et heureusement, il portait son casque. Je trouve inadmissible que des voitures puissent se garer impunément sur une « piste cyclable ». J’espère que la mairie du Vésinet fera le nécessaire pour qu’à l’avenir nos enfants puissent emprunter les « pistes cyclables » en toute sécurité. 

Ce type d’accident est fréquent, car il n’existe pas de réelles pistes cyclables au Vésinet. Si beaucoup de cyclistes ne sont pas irréprochables (pas de casques, de gilets fluo, ni de phares, imprudences…), l’absence de voies réservées et/ou protégées favorise la survenance d’accidents de ce type. Quant au comportement de certains automobilistes (ou chauffeurs de bus et de camion) dans des rues qui ne sont pas adaptées à une circulation aussi dense, il laisse tout autant à désirer… manque de visibilité due aux virages, ombre des arbres, nombreuses voitures en stationnement, double sens de circulation, avec des véhicules qui ne respectent pas les limitations de vitesse ! Les cyclistes ne trouvent pas leur place.

Que proposons-nous ? Les objectifs de notre réflexion sont d’apporter des propositions à la mairie et de favoriser leur réalisation en sécurisant la circulation des cyclistes, tout en fluidifiant et/ou facilitant celle des véhicules à moteur. Nous commencerons par recenser l’existant :

  • les voies dites « protégées » sur notre commune et leur efficacité ;
  • les principales destinations des cyclistes (établissements scolaires, gares RER, infrastructures sportives, commerces, communes voisines…) et leur provenance ;
  • les places de stationnement disponibles (gares, mairie, scolaires, commerces, sports…) ;
  • une analyse des accidents recensés et des zones sensibles ;
  • les études en cours (mairie, CABS, PLD…) ;
  • ce que proposent et appliquent nos voisins (Chatou, Montesson, Le Pecq et Croissy sur Seine) avec leurs problématiques et contraintes propres ;

avant de proposer des solutions qui pourraient être :

  • définition de zones prioritaires et protégées ;
  • abaissement de la circulation à 30 km/h sur certaines de nos voies de circulation hormis les axes structurants (avenue Jean Mermoz par exemple) ;
  • circulation à sens unique pour certaines rues dont la faible largeur favorise la survenance d’accidents ;
  • circulation à double sens pour les deux-roues ;
  • marquages au sol spécifiques à l’entrée des voies  ;
  • suppression du stationnement alterné dans les rues concernées.

N’attendons plus que nos rues soient le théâtre d’accidents dont nos enfants peuvent être les victimes et mobilisons-nous afin que notre ville s’oriente vers des circulations douces plus homogènes et cohérentes, un modèle de réussite où chacun trouvera satisfaction et sa place au sein de notre ville-parc. Nous avons besoin de vos idées, réflexions, remarques, témoignages, afin de gagner en efficacité.

 

Pour SAUVER LE VÉSINET


5 réflexions sur “POUR DES CIRCULATIONS DOUCES AU VÉSINET

  1. Il est vrai qu’il n’y a pas de VRAIEs pistes cyclables au Vésinet et en particulier la circulation des vélos à contresens des voies à sens uniques est extrêmement dangereux , pire que leur absence
    Partager les trottoirs avec les piétons oui, mais à condition que les cyclistes limitent leur vitesse et limitent leur arrogance vis à vis des piétons. Ces derniers devraient toujours avoir priorité. Les cyclistes devraient également respecter scrupuleusement le code de la route, ne pas prendre la rue du Maréchal Foch à contresens, ne pas faire les zouaves au milieu des routes, éviter de marcher de front et ne pas brûler les feux rouges (en particulier boulevard Carnot)
    Quand à la limitation de vitesse des automobiles, oui à 100% et supprimer les gros cars!

    1. Merci de votre commentaire. Dès que nous aurons pu rencontrer les personnes en charge du dossier à la mairie, ce qui doit se faire sous peu, afin d’étudier en concertation avec eux ce qu’il est possible de faire ou non avec les moyens financiers de la ville…

  2. Très bonne idée
    Quelques suggestions :
    Créer des axes Est – Ouest et Nord – Sud réservés aux cyclistes. Par exemple : avenue du Grand Veneur : une voie réservée aux cyclistes + ibis fermé à la circulation en permanence (investissement est faible).
    installer un trottoir entre sur l’avenue (entre avenue Marceau et rue Alexandre Dumas), interdire aux voitures de stationner est indispensable dans un premier temps (avenue partagée entre piéton et voiture pour se rendre au RER)
    Aménager un passage pour vélo pour traverser la voie ferrée sur le pont piéton (pour accès Lycée Alain)
    etc…

  3. Je trouve vos propositions d’aménagement de pistes cyclables judicieuses (sens unique, suppression du stationnement alternatif, circulation à double sens pour les vélos).
    Il s’agit d’un sujet qui concerne tous les habitants de notre ville mais aussi des habitants des communes voisines qui empruntent nos routes.

    Pourquoi ne pas lancer une pétition sur internet via des sites comme « Care2 Petitions » afin de montrer à la Mairie qu’il s’agit d’un sujet qui est au cœur de nos préoccupations et de les inciter à faire des propositions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s