L’URBANISME BAFOUĖ, LA VILLE EN DANGER

Le retour des vacances nous réserve quelques très mauvaises surprises :

  1. URBANISME

Deux maires-adjoints en charge de l’Urbanisme écartés en 4 mois… M Grouchko a décidé depuis la mi-juillet de gérer seul l’urbanisme de la Ville et ce sont désormais passe-droits et violations flagrantes de nos règles d’urbanisme (PLU, SPR) : divisions de terrain, abattages sauvages d’arbres, construction de seconde maison là où le SPR n’en permet qu’une, travaux contestables sur une maison répertoriée exceptionnelle au coeur du site classé des Ibis, … Ajoutons à tout ceci les projets de réfection de l’allée du Grand Veneur menés sans concertation ni étude d’impact et la pose d’ALGECO sur l’avenue Médéric.

  1. ESPACES VERTS

©Urbanisme bafoué - SLVAutre mauvaise surprise au retour des congés : le dépérissement des jeunes arbres financés par la Fondation pour Le Vésinet et non entretenus par la Ville et celui de nombreux massifs floraux et arbustifs, faute d’arrosage. Notre patrimoine arboré ne fait plus l’objet d’un entretien rigoureux ni de renouvellement, ce qui est pourtant une des spécificités de notre ville.

  1. VILLE-PARC OU VILLE POUBELLE ?

©La ville livrée aux corbeaux - SLVLà encore on peut déplorer des promesses non tenues. En effet, la Mairie s’était engagée à remplacer les poubelles ouvertes des espaces verts par des poubelles fermées et de plus grande contenance. Leur mise en place sans cesse repoussée avait finalement été annoncée pour l’été. Rien n’a été fait et encore une fois des nuées de corbeaux s’abattent sur les ordures et les essaiment autour des poubelles, spectacle consternant. Les corbeaux, de plus en plus nombreux, se délectent d’une ville devenue bien sale : poubelles déposées dans la rue hors containers en plastique par certains riverains, déjections canines souillant les trottoirs et espaces verts, encombrants non ramassés restant dans la rue. Les exemples sont nombreux et non verbalisés.

  1. PISTES CYCLABLES

Et enfin force est de constater que les pistes cyclables annoncées pour le retour de l’été n’ont pas été dessinées et n’étaient donc pas mises en service comme promis pour la rentrée des classes. Rappelons que ces dernières, votées au budget de la ville en janvier 2017 après de longs mois de travail et de concertation, devaient être inaugurées avant l’été ! C’est se moquer, non seulement des Vésigondins, mais des associations présentes dans le groupe de travail et ayant contribué à leur dessin.

À ce rythme, Le Vésinet aura perdu avant 2020 toutes les caractéristiques qui font d’elle un site urbanistique remarquable et une Ville-Parc.

Nous serons présents à la Matinée des Associations samedi de 9h30 à 13h00 Place du Marché. Venez signer notre pétition, notre Ville est en danger ! Il faut d’urgence exiger du Maire le retour à une gestion conforme au droit, aux engagements électoraux et aux contraintes de notre Ville-Parc, ou sinon obtenir son départ.

 

Pour SAUVER LE VĖSINET


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s