ON NE NOUS DIT PAS TOUT !

©minibus flexigo ile de france mobilitésAprès une année riche en crises et rebondissements politiques à la mairie, notre Maire a présenté le 11 janvier dernier ses vœux aux Vésigondins…

DES PROMESSES, TOUJOURS DES PROMESSES

Ceux- ci ont été ravis d’apprendre qu’ils habitaient une « Ville d’exception » où l’on avait planté de nouveaux arbres, installé de nouveaux bancs, où l’on va procéder à la réfection du parvis de l’église Sainte Marguerite ainsi que la réfection du Rond-Point de la République (sous la direction du Département et en concertation avec la ville du Pecq), une ville qui encourage le commerce de proximité, une ville où les talents peuvent se révéler (sports, théâtre, associations etc..), une ville où la police municipale a bénéficié d’un renouvellement de son armement, une ville enfin dont la gestion financière rigoureuse va permettre une baisse de la taxe foncière de 2,5 % !

Ils ont été également heureux d’apprendre que les travaux avaient repris sur le Parc Princesse, que la concertation pour le réaménagement de la place du Marché devrait (enfin…) reprendre, que la réalisation de pistes cyclables (après un début de réalisation en 2018) devrait (enfin…) se poursuivre en concertation avec la CASGBS (projets de pistes communautaires) et enfin que 200 places de parking vélo (Véligo) devraient (enfin…) être créées d’ici 2020.

MAIS… ON NE NOUS DIT PAS TOUT !

LIGNE F

  • Midibus ou minibus ?

En revanche, rien sur les bus, et il a fallu aller sur le site de la mairie de Montesson pour apprendre que le 20 décembre dernier notre Maire aurait participé à une réunion du Comité de Pilotage de Bus en Seine à la CASGBS en présence des représentants d’Ile-de-France-Mobilités, des Vice-présidents Transport et des Maires de Montesson et Chatou. À cette réunion, il aurait été décidé qu’il fallait mettre en place pour la ligne F (ex ligne 19) 4 « midibus» (10 mètres de long et 2m30 de large…) et supprimer les 2 « minibus » qui « ne rendaient pas le service attendu aux heures de pointe »

Pourquoi est-il indiqué que les 2 minibus « ne rendaient pas le service attendu aux heures de pointe » alors qu’ils étaient justement prévus pour les heures creuses ?

  • Un retour à la case départ ?

Toujours selon Montesson, IdF Mobilités aurait décidé d’inscrire ce point à l’ordre du jour de sa séance plénière en avril et ainsi d’apporter son financement, mais il aurait été demandé à Transdev de réaliser l’opération dès janvier. Nous ne verrions donc plus de « minibus » parcourir silencieusement les rues résidentielles du Vésinet Nord comme nous avions pu enfin nous en réjouir depuis le 16 avril, mais seulement des gros « midibus » bruyants et polluants, quasi vides en dehors des heures de pointe (80% du temps). ! Ce serait donc un retour à la case départ.

  • C’est à n’y rien comprendre…

Tout paraît incohérent dans cette affaire : le Comité de Pilotage qui aurait décidé de 4 midibus ; un grand article du Parisien qui parle de la résolution du problème avec la mise en place de 3 midibus et 1 minibus et notre Maire qui, dans cet article, rappelle qu’il y avait un accord pour 2 midiBus et 2 miniBus !

De plus, nous ne comprenons pas M Grouchko qui affirme ne pas être satisfait de la situation et qu’il faudra analyser la fréquentation dans les mois à venir (déjà fait dans le passé…) Il avait même été prévu des comptages dans les bus à partir du mois de septembre 2018. Ont-ils été faits ? En a-t-on communiqué les résultats ? On verrait sans doute alors qu’une solution pragmatique et sans a priori pourrait être trouvée pour arrêter de gaspiller l’argent des contribuables !

Monsieur Le Maire, quand ferez-vous entendre la voix des Vésigondins qui n’utilisent pas cette ligne F et en subissent quotidiennement les nuisances ?

LIGNE E

Et comme l’on ne parlait pas des bus, il n’a pas été question non plus du problème de la ligne E (ex ligne 6) dont le tracé modifié au bénéfice des habitants de Croissy ne permet plus aux habitants du quartier Princesse et environs de se rendre au Vésinet-centre à moins d’accepter un trajet de près de 3/4 d’heure passant par la gare de Chatou-Croissy, certains se voyant de la sorte contraints de faire leurs courses à Chatou plutôt qu’au Vésinet.  Ce problème de la ligne E avait pourtant été présenté à M le Maire lors d’une réunion publique le 12 décembre dernier (cf notre article du 19 décembre 2018 Le transport au Vésinet, deux poids, deux mesures).

La réunion du Comité de pilotage de Bus en Seine du 20 décembre aurait sans doute été une bonne occasion pour notre Maire de tenter d’apporter une solution à cette situation inadmissible.

En attendant, qui sont les dindons de la farce ?!

Pour SAUVER LE VÉSINET


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s