RÉPONSES DES CANDIDATS À NOTRE QUESTIONNAIRE EN MATIÈRE D’URBANISME

Dans le cadre des élections municipales des 15 et 22 mars prochain, notre association de défense du site, a souhaité obtenir, afin de la publier, une réponse claire et précise de la part des diverses listes en présence aux questions posées sur les thèmes qui nous occupent dont notamment l’urbanisme.

ONT RÉPONDU

Seules quatre des neuf listes en présence ont bien voulu retourner leurs réponses à notre questionnaire : Agir pour Le Vésinet (Thibaut Gripoix), Le Vésinet pour vous (François Bonnin), Pour Le Vésinet (François Jonemann) et Renaissance du Vésinet (Bruno Coradetti). Le Parti animaliste (Jean-Luc Dené) nous a envoyé une réponse précisant sa politique générale, mais sans rapport avec notre questionnaire.

N’ONT PAS RÉPONDU

Le Vésinet c’est vous (Emmanuelle Cezard), Le Vésinet écologique et solidaire (André Michel), Le Vésinet notre ville (Bernard Grouchko, maire sortant) et Nous les Vésigondins (Matthieu Riché) n’ont pas répondu malgré nos nombreuses relances. À noter dans le programme de Madame Cezard et dans ses réunions publiques qu’elle annonce vouloir réviser le PLU et le Site Patrimonial Remarquable (anciennement AVAP) afin de l’assouplir ce qui n’est pas sans être inquiétant…

Les initiales suivantes sont utilisées ci-dessous afin de vous faciliter la lecture :
Agir pour Le Vésinet (APLV)
Le Vésinet pour vous (LVPV)
Pour Le Vésinet (PLV)
Renaissance du Vésinet (RDV)

Est-ce que vous approuvez le PLU et l’AVAP en vigueur actuellement au Vésinet ?

APLV Oui

LVPV Voir la réponse complète trop longue pour être publiée ici.

PLV Oui

RDV Oui

1. Si oui, allez-vous les défendre contre d’éventuels recours et/ou demandes de modifications par des personnes publiques ou privées ?

APLV Nous autoriserons toutes les demandes qui seront conformes à ces documents d’urbanisme.

LVPV Voir réponse complète.

PLV Oui

RDV Nous développerons une approche apaisée à l’urbanisme, orientée vers le service rendu aux habitants, dans un esprit de dialogue, de transparence et de conciliation. Elle sera appuyée sur les compétences des équipes municipales. Nous ferons en sorte de veiller à l’application du PLU dans le cadre fixé. sauf disposition contraire, depuis que le COS n’existe plus, le PLU ne peut s’opposer à la division de parcelles mais nous veillerons néanmoins à respecter le PSMV (Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur), ex-AVAP.

2. Si non, pourquoi ne l’avez-vous pas voté ?
3. Si non, quelles dispositions de ces textes envisageriez-vous de modifier ?
4. Si non, souhaiteriez-vous la densification de l’habitat au Vésinet (modification du COS, de la hauteur des immeubles, modification des règles applicables à la division des terrains à bâtir….) ?

5. Comment envisageriez-vous d’améliorer l’information des Vésigondins sur leurs droits et leurs devoirs en matière d’urbanisme et de respect du site (par exemple : règles applicables en matière de clôtures ou de modification de portail ou d’huisseries) ?

APLV Nous élargirons les horaires d’ouverture du service urbanisme en proposant des permanences le samedi matin. Nous mettrons en place un portail numérique permettant une meilleure compréhension des règles en fonction du cas de chacun. Nous comptons aussi publier une brochure simple qui sera mise à disposition.

PLV Publier un guide à remettre gracieusement à chaque nouvel arrivant synthétisant la plupart des règles spécifiques au Vésinet : urbanisme, clôtures, respect des arbres, bordures anglaises.

RDV Dans la continuité de l’apaisement de la relation à l’urbanisme au Vésinet (cf ci-dessus) : Clarification dès le premier contact des règles à appliquer, du calendrier et du processus de décision ; Définition, avec les services, de conditions et d’horaires d’accueil adaptés ; Signalisation par les services municipaux d’éventuels manquements aux règles (clôtures, portails).

6. Combien de logements sociaux vous engagez-vous à construire dans la prochaine période triennale ?

APLV Le prochain plan triennal sera très difficile à réaliser. Nous devons en réaliser 407 pour la période 2020-2022. Ce sera l’objet d’une négociation avec l’état que nous avons déjà entreprise.

PLV Autant que possible compte tenu des objectifs assignés par l’État à la commune sans pour autant déroger au PLU et au SPR.

LVPV C’est une problématique particulière de notre ville. Nous avons actuellement environ 550 logements sociaux construits. Un peu plus de 250 sont en cours de construction et pris en compte dans la période triennale 2017/2019. Il nous manque un peu plus de 800 logements sociaux pour atteindre les objectifs prévus par la loi en 2025, en considérant le chiffre de 7265 logements existants sur le Vésinet. Cela supposerait d’en construire 400 environ durant la période 2020/2022. Cet objectif nous semble en l’état inatteignable, et il est probable que nos possibilités réelles soient limitées à 200 ou 250 logements sociaux durant la prochaine période triennale. Ces objectifs pourront d’autant moins être atteints si nous nous reposons uniquement sur les projets des promoteurs comme c’est le cas actuellement (îlot des courses ou route de la Passerelle par exemple) puisque ces projets, même comprenant 40% de logements sociaux, augmentent le nombre de logements globaux et donc aggravent notre déficit. Une réflexion doit avoir lieu sur les actuels emplacements réservés, leur pertinence et leur efficacité, et
éventuellement sur la sélection d’autres unités foncières, qui restent à déterminer.

RDV Il n’est pas possible de s’engager sur un chiffre précis sans être en charge à la Mairie, mais nous pouvons d’ores et déjà vous fournir les indications suivantes sur nos objectifs : Privilégier la construction de petites unités et définir un programme pour toute la mandature ; privilégier un habitat social avec accompagnement des habitants pour renforcer le lien social et inter-générations. La dernière période triennale (2016, 2017, 2018) avait un objectif de 335 nouveaux logements sociaux. Nous sommes en attente du chiffre officiel pour savoir si ce chiffre a été atteint, condition pour ne pas être carencé. La prochaine période triennale (2020, 2021, 2022) devrait prévoir une obligation d’environ 400 logements sociaux additionnels, ce qui semble très difficile à atteindre. Il faut commencer par faire un inventaire du foncier, car il existe des possibilités réelles dans le respect du PLU. Nous étudierons toutes les options pour satisfaire à la loi SRU : construire des logements sociaux ;  faire du logement intermédiaire via une association qui gère le logement social ; faire du logement étudiant.

7. Quelles dispositions en matière d’urbanisme, envisageriez-vous de prendre pour renforcer encore la défense du site ?

APLV Aujourd’hui, le Vésinet dispose de tous les documents d’urbanisme nécessaires à sa défense.

LVPV Le détail de nos projets est inclus dans notre dernier tract. En voici les lignes directrices.

PLV Faire déjà respecter PLU et SPR ce que le Maire sortant ne fait pas. Faire inscrire Le Vésinet sur la liste française des sites à faire protéger par l’UNESCO.

RDV Limiter la hauteur des constructions, imposer un dernier étage en recul, utiliser des matériaux dits « biosourcés » introduire la nature sur les toits, voire dans les murs, s’entourer de nature, d’arbres.

Aménagement des différents pôles de centralité de la ville

8. Comment envisagez-vous l’aménagement de la Place du Marché ? En surface ? En sous-sol ?

APLV Sur la place, une structure légère, harmonieuse, élégante et modulable, de type Pavillon Baltard dans le respect de l’architecture historique du Vésinet, permettant : – d’accueillir un marché à l’abri des intempéries, – d’offrir aux commerçants et aux Vésigondins des lieux de convivialité, – de créer des espaces dédiés à des expositions temporaires, – de fournir des locaux aux associations. Sous la place, plusieurs salles sur deux niveaux pouvant accueillir différentes associations (ex : club de bridge, espace de rencontre intergénérationnel…), et pouvant, en fonction des besoins, se transformer en salle des fêtes…

LVPV 1. Comment envisagez-vous l’aménagement de la Place du Marché ? En surface ? En sous-sol ? L’aménagement de la Place du Marché n’a de sens que si elle s’intègre dans un projet global de rénovation du centre-ville, de son espace urbain et des aménagements de voiries, lesquels datent au mieux des années 70/8060-70, que nous mèneront au cours du prochain mandat. Par ailleurs, cette place ne doit pas être cédée aux seuls promoteur ou spécialistes du commerce, mais doit permettre d’y situer des services profitant à chacun des habitants, attractifs et de qualité, à un coût raisonnable et maîtrisé. Les projets publics doivent être susceptibles de recueillir des subventions, en particulier, ou bien doivent permettre de libérer d’autres emprises foncières susceptibles d’en diminuer le coût. Dans cet ensemble, sur la place du marché, nous prévoyons au sud un bâtiment de taille d’emprise et de hauteur raisonnable au sud (R+1+C ou r+2), avec une brasserie au rez de chaussée. La partie nord sera traitée pour accroître sa végétalisation avec également une aire de jeux. En sous-sol, la hauteur sous poutre étant de 6m, nous prévoyons dans la partie la plus basse une extension du parking et au dessus l’aménagement de diverses activités sur 2500 m 2. Ces espaces (bâtiment en surface et 1er sous sol) serviront à relocaliser les activités de la MJC, et un nouveau CIAV dont les vésigondins regrettent la disparition, mais également des espaces de travail partagé pour les jeunes, salles de sport/fitness, studio de répétition de musique…
Nous avons également rencontré l’association des arts appliqués du Vésinet (AAV) qui ne serait pas par principe hostile à un déménagement vers le centre, même si cela reste à confirmer. Cela permettrait, autour du savoir-faire unique en matière de reliure d’art, de construire autour du livre une offre culturelle de très grande qualité.

PLV Surface Baltard au Nord pour le marché. Au Sud, un équipement nouveau : pôle culturel (musique, danse, cours de théâtre) regroupant notre conservatoire et certaines des activités de la MJC. Un restaurant et ses terrasses, un espace végétalisé et une aire de jeux pour les petits. Accessibilité au sous-sol de plain-pied et aménagement d’une salle polyvalente, d’une salle d’exposition, d’un espace de co-working et d’une salle de sport.

RDV 1. Une circulation apaisée grâce à un réaménagement en « zones de rencontre » de la chaussée et des trottoirs 2. Un marché réparti entre les deux places en concertation avec les commerçants 3. Une place du marché revivifiée : – une ferme urbaine en sous-sol, – des équipements légers en surface. Au nord, au-dessus de la ferme urbaine : – une halle ouverte pour le marché et des évènements éphémères, – un grand espace de rencontre ouvert et végétalisé, – des bancs, une aire de jeux et un terrain de pétanque. Au sud, en contrebas : – une salle polyvalente couverte à l’entrée du parking, – de plain pied en surface : o une halle gourmande avec commerces de bouche permanents, o un bistrot avec terrasse, ouvert toute la journée (brunch, pizza, salon de thé, verre entre amis, repas), o une salle de sport. 4. Nous travaillons déjà sur les dossiers de subvention pour financer l’ensemble

9. Comment envisagez-vous l’aménagement du Quartier du Rond-Point de la République ?

APLV Lancement d’une étude globale pour améliorer l’esthétique des entrées de ville et harmoniser les différents quartiers dans le respect des documents d’urbanisme, dont l’AVAP.

LVPV Ce quartier est une entrée de ville qui doit être, en particulier la place du marché, requalifié. Par ailleurs, l’îlot Pasteur sur lequel la ville à l’entière maîtrise foncière, doit être totalement repensé. C’est un projet à long terme (5 à 10 ans), mais aussi bien la crèche que les écoles maternelles et primaires, le conservatoire, méritent un réaménagement, voire une reconstruction complète. Nous rendrons semi-piétonnes la route de la passerelle et la rue circulaire aux abords de la place du marché pour redonner un accès aux piétons suite à la construction de l’immeuble route de Sartrouville qui pose des problèmes majeurs de circulation piétonne.

PLV Étude de la possibilité de financement d’un parking sous la place du Marché. Mise en valeur de la perspective de l’allée Médéric.

RDV 1. Accompagnement de la refonte du carrefour de la République avec réaménagement de la circulation alentour et de la place 2. Réaménagement de l’îlot Pasteur (zone école Pasteur & Conservatoire) : Création sur ses 8 000 m2 d’un espace autour de l’enfance, de la jeunesse et de l’intergénérationnel : o Un conservatoire réaménagé, o Un auditorium accessible à tous, o Un nouvel espace pour les 16-25 ans, o Un habitat social accompagné.

10. Comment envisagez-vous l’aménagement du Quartier des Charmettes ?

APLV Lancement d’une étude globale pour améliorer l’esthétique des entrées de ville et harmoniser les différents quartiers dans le respect des documents d’urbanisme, dont l’AVAP.

LVPV En cohérence avec les aménagements de voirie prévus au centre-ville, nous prévoyons de végétaliser l’entrée de ville, une  amélioration des cheminements piétons et cyclistes, un renouvellement du mobilier urbain, une création de zone stationnement vélo et une zone 30. Il s’agira également de diminuer la densité des publicités, particulièrement importante à cet endroit, dans le prochain règlement local de publicité. Enfin, il est temps d’exécuter la charge de la donation à la ville du Wood Cottage, en faisant un lieu de rayonnement de la ville du Vésinet et de son histoire.

PLV Réhabilitation de la crèche. Aménagement d’un mini Baltard pour abriter un ou deux commerces permanents qui font défaut à ce quartier.

RDV Pour les Charmettes comme pour tous les quartiers du Vésinet, nous veillerons à des investissements équilibrés entre les quartiers, et nous mettrons aussi en place : – des navettes électriques inter-quartiers avec arrêt à la demande, – des conseils de quartiers avec de vrais pouvoirs,
– des budgets participatifs associés.

11. Comment envisagez-vous l’aménagement de l’Ilot Picard et de la place de la gare du Vésinet Centre et de ses alentours ?

APLV Lancement d’une étude globale pour améliorer l’esthétique des entrées de ville et harmoniser les différents quartiers dans le respect des documents d’urbanisme, dont l’AVAP.

LVPV Cet endroit est également une entrée de ville. Dans la mesure où le projet ne serait pas irréversible, il serait nécessaire de revoir l’esthétique et le gabarit, voire la capacité de la résidence étudiante actuellement prévue, ainsi que l’esthétique de la place de la gare elle-même. Nous devrons étudier la possibilité et le coût d’un parking souterrain à cet endroit. La RATP réclame également la possibilité de loger des commerces dans la gare, ce qui peut être pertinent sous certaines conditions, de qualité de ces commerces en particulier.

PLV Construction d’une résidence étudiante. Création d’un parking sous la place. Végétalisation de la place. Restauration et mise en valeur de la Maison du Combattant.

RDV Accélérer le projet de logements étudiants de l’ilot Picard et le doter d’un lieu de vie pour les jeunes.

12. Comment envisagez-vous l’aménagement de l’Ilot des Courses ?

APLV Lancement d’une étude globale pour améliorer l’esthétique des entrées de ville et harmoniser les différents quartiers dans le respect des documents d’urbanisme, dont l’AVAP.

LVPV L’aménagement des alentours de la gare du Vésinet, doit permettre de revoir les cheminements piétons et cyclistes. Le stationnement d’un surcroit potentiel de stationnement lié à l’urbanisation de la plaine de Montesson (projet terre blanche 2 en particulier doit être anticipé). Entre la rue Watteau et la gare, la création d’un tunnel pour les piétons et les cyclistes doit être étudiée (ce type de projet est fortement subventionné).

PLV Poursuivre le petit projet de logement social sur l’emplacement réservé à cet effet. Ne pas autrement « surdensifier » cet ilôt.

RDV Nous nous attaquerons au problème qui bloque l’aménagement de l’ancienne station-service dont la dépollution n’a pas démarré. Nous ferons un bilan clair des projets Nafylian et I3F et les présenterons aux riverains pour concertation.

13. Comment envisagez-vous l’aménagement des alentours de la gare du Vésinet- Le Pecq afin de faciliter l’accès au RER et la circulation – en toute sécurité – des piétons et des vélos ?

APLV Lancement d’une étude globale pour améliorer l’esthétique des entrées de ville et harmoniser les différents quartiers dans le respect des documents d’urbanisme, dont l’AVAP.

LVPV La densification de l’îlot des courses est inscrite dans l’actuel PLU et le maire est obligé d’accorder un permis de construire dès lors que le projet est conforme au PLU. Nous savons toutefois que l’actuel projet porté par la société Nafilyan Partner inquiète fortement les riverains, et nous répondront à cette inquiétude. C’est un secteur sur lequel nous souhaitons réduire la densification actuellement autorisée, mais cela nécessite une révision du PLU, qui est une procédure longue. En attendant, nous ne pouvons qu’être attentif à la qualité des projets présentés, en particulier en terme d’impact paysager.

PLV Création d’un itinéraire cyclable vraiment sécurisé en concertation avec les riverains.

RDV Mise en place d’une zone de circulation limitée à 30 km/h contrôlée par un système de vidéoprotection.

Les réponses aux questions posées en matière de transport, circulations douces et environnement font l’objet d’un autre article (lire notre article).

Pour SAUVER LE VÉSINET


3 réflexions sur “RÉPONSES DES CANDIDATS À NOTRE QUESTIONNAIRE EN MATIÈRE D’URBANISME

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s