QUELS TRANSPORTS POUR DEMAIN ?

Les assises de la mobilité s’ouvrent cette semaine pour trois mois de concertation afin de repenser les façons de se déplacer. On peut espérer que notre maire, M Grouchko, et son adjointe au transport, Mme Torno, s’y intéressent…

Quel objectif ?

L’objectif de ces assises est notamment de repenser la façon de se déplacer en privilégiant le partage et l’écologie et en réfléchissant aux nouvelles mobilités. Tables rondes et débats vont être organisés dans toute la France afin qu’élus, entreprises et grand public donnent leur avis. A l’issue de ces assises, un projet de loi LOM (pour l’orientation des mobilités) sera présenté début 2018.

Quid de l’Île-de-France ?

La région Île-de-France a entrepris depuis 2016 avec Île-de-France Mobilités¹ de «  révolutionner les transports « et d’injecter 24 milliards d’euros supplémentaires sur la période 2016-2025. Tour d’horizon des premières réalisations et des projets lancés :

  • 708 trains neufs ou rénovés d’ici fin 2021. Sur la ligne A, seules des rames à 2 niveaux circulent maintenant, bientôt en conduite automatisée sur le tronçon central ce qui représenterait une augmentation de capacité des trains de 30% (n’oublions pas qu’il s’agit de la ligne la plus fréquentée… d’Europe !).
  • Des nouveaux bus respectueux de l’environnement, avec à terme plus de 5.000 bus propres, biogaz ou électriques déployés en Île-de-France et l’objectif de faire circuler 100% de bus écologiques dans toutes les zones denses de la région d’ici 2025.
  • Des nouvelles liaisons de banlieue à banlieue.
  • Renforcement de l’offre ferroviaire et de bus pour les usagers (notamment la fréquence des bus Noctilien doublée progressivement).
  • Des places de parking supplémentaires.

Quid du Vésinet ?

On peut donc se demander, malgré les recommandations environnementales du gouvernement et tous les projets en cours en Île-de-France, pourquoi la ligne 19 équipée de gros bus diesel circule toujours dans les rues étroites du Vésinet Nord ? Et que penser de l’annonce récente dans le Courrier des Yvelines² de la mise en place de « petits bus »³ sur cette ligne en 2018 sans que notre maire réagisse ? Rappelons que les « petits bus » annoncés ne sont en fait que des GROS bus (8 mètres de long, 2m35 de large, pouvant accueillir 55 passagers) et… toujours diesel !

La seule solution à ce problème de la ligne 19 est celle annoncée par M Grouchko (lire notre article du 29 mars 2017) et qui doit être validée prochainement par le conseil d’administration du STIF, à savoir que la ligne 19 ne sera plus considérée comme une ligne forte et structurante avec un déroutement prévu pour la boucle Kléber/Lévrier/Meute, notamment en raison de la création des nouvelles pistes cyclables promises par MM Grouchko et Elkael et budgétées pour 2017.

M Le Maire, tenez vos promesses !

pour SAUVER LE VÉSINET

¹Ile-de-France Mobilités (anciennement STIF)
²Article en date du 6 septembre 2017.
³Un petit bus est un bus électrique de type Zeus : 5,89 mètres de long sur 2,07 mètres pouvant accueillir 23 passagers (bien suffisant hors les heures de pointe).

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s